La Halle Tropisme, la cité créative de Montpellier

Partager sur facebook
Partager sur twitter

La Halle Tropisme, 4000m2 de culture en mouvement constant

Décrire la Halle Tropisme, c’est accepter de ne pas pouvoir le faire car ce lieu est inclassable ! Il s’y passe toujours un nouvel évènement, sans lien avec le précédent mais qui donne systématiquement envie d’y revenir ! Cette vitalité rafraîchissante est probablement ce qui correspond le mieux à cet espace XXL, porté par la coopérative illusion & macadam. ​

Situé dans le quartier Estanove à proximité du Parc Montcalm, la Halle Tropisme est un lieu totalement coupé du reste de Montpellier avec son hangar géant et un espace extérieur conséquent permettant d’accueillir des beuveries dignes de ce nom. ​

Selon les périodes de l’année – et l’évolution de la situation sanitaire -, on y retrouve des concerts, des expositions, des ateliers… mais aussi un espace pour jardiner, pour bricoler, des brocantes, une boutique Emmaüs, un marché paysan. Parmi nos derniers passages, il y a notamment eu la vente géante de plantes de Plantes pour Tous, ou encore les sessions d’avant-première en plein air avec le cinéma Diagonal et son festival Le Diago en Plein Air. On trouve de tout à la Halle Tropisme !  ​

Un espace de découverte où l’on mange et on travaille

Pour en savoir plus sur le programme de la Halle Tropisme, le plus simple reste de consulter son agenda, même si certains évènements comme le marché paysan ont leurs habitudes. ​

En marge des manifestations régulières ou ponctuelles, soulignons la présence d’un café permanent, le Café Tropisme, On y retrouve un nombre conséquent de produits locaux, des pâtisseries, des boissons et des bons petits plats (burgers, plats végétariens, etc.) que l’on peut savourer sur la terrasse XXL du lieu. Cet été, le repas est également fourni par La Marmiterie, Food truck eco-responsable. Miam miam ! ​

Au sein de la Halle est aussi présente une véritable pépinière d’entreprise avec son village d’entrepreneurs regroupant plus de 200 résidents du secteur des industries culturelles et créatives. Domaine à l’équilibre plus que jamais fragile et qui mérite bien son havre de paix. D’ailleurs, on veut nous aussi profiter de cet oasis. C’est parti, on retourne à la Halle Tropisme !