La Serre fait pousser l’art contemporain !

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Des oeuvres d’art dans une oeuvre d’art à la Serre

L’arbre blanc cache décidément de nombreux mystères ! Premièrement, il a été élu plus beau bâtiment résidentiel du monde en 2020 par des architectes fans d’excentricités. Deuxièmement, la grande bâtisse située au bord du Lez accueille la fine fleur de l’art contemporain international à la Serre ! ​

Au rez-de-chaussée de l’immeuble, la Serre est un lieu atypique qui vaut le détour ! Se définissant elle-même comme « un lieu d’exposition, de travail, de passage, de vie et de passion », la galerie propose un espace de co-working et de séminaire mais aussi une exposition en accès libre ! ​

Lors de notre venue récente, le lieu était thématisé autour du thème « Urban Propaganda » avec des oeuvres de Vhils et de Shepard Fairey. L’exposition ayant touché à sa fin le 8 août, nous n’allons pas revenir dessus en longueur (même si on peut vous dire qu’elle valait le coup d’oeil !). Nous pouvons malgré tout vous dire qu’elle parait symboliser une volonté du lieu de mettre en valeur des créations résolument moderne. Et qu’avoir à l’affiche l’une des figures du street-art n’était donc pas une surprise !

Art & Patrimoine, l’Hérault accueille l’art urbain

La Serre est en réalité la petite soeur d’un autre espace plus vaste encore au sein du département. En effet, la société Art & Patrimoine nous propose un second lieu de 2000m2 à Sète ! Il se compose d’une résidence d’artistes, librairie, café, espace détente et boutique. Le Réservoir semble lui aussi contribuer à mettre des paillettes dans nos vies avec des expositions d’art brut, de street-art ou d’art contemporain ! Promis, nous y poserons nos valises lors d’un prochain passage à Sète et on vous dira tout ! ​

Ces lieux d’art ne se contentent pas d’exposer. Ils proposent également un espace boutique sur place ou accessible sur leur site internet. Certaines oeuvres y sont disponibles à des prix plus que raisonnables et des paiements en plusieurs fois sans frais sont proposés aux particuliers. De quoi permettre aux férus d’art contemporain mais au porte-monnaie à sec de d’assouvir leurs envies de culture à domicile. ​

Alors que Montpellier n’est pas encore perçue comme une place forte dans le domaine artistique et qu’elle se résume pour beaucoup au Musée Fabre et au MOCO, nous ne pouvons que soutenir des établissements qui, comme la Serre, permettent de faire bouger les lignes. Fermé jusqu’au 31 août pour sa pause estivale, ajoutez dès à présent une visite dans ce lieu atypique pour la rentrée !